Restons connectés

 

L'éditorial des économies d'Asie par Arnaud Rodier, journaliste

 

images/china_daily.gif

Le Premier ministre chinois Li Keqiang appelle son pays à plus d'efforts visant à stimuler l'innovation et l'entrepreneuriat. Si elle veut maintenir sa croissance économique à un niveau élevé, la Chine doit "impérativement faire ressortir la créativité de sa population", précise-t-il. Dans son dernier rapport, le gouvernement prévoit une croisssance de 6,5% pour 2017 et la cration de 11 millions d'emplois dans les villes.

images/bangkok-post_logo.png
Il faudra 26 ans à la société de crédit coopératif Klongchan pour rembourser tous ses adhérents qui ont été spoliés. A l'origine, elle comptait se refinancer auprès du ministère de l'Agriculture et en profitant des bons d'État. Mais les banques ne l'on pas suivies et on jugé que Klongchang était insolvable. Un plan de redressement avait été mis en place, mais il n'a en réalité aucune chance d'aboutir dans un avenir proche.
 
images/shanghai-daily.png
La Chine est pour la deuxième année consécutive le pays qui abrite le plus de milliardaires dans le monde, devant les États-Unis, selon l'Urun Rich List. Ils sont 609, soit 41 de plus que l'an dernier, contre 552 aux États-Unis. Au total, on compte 2 257 milliardaires dans le monde, répartis entre 68 pays. Et leur fortune est en moyenne de 8 milliards de dollars, en hausse de 16% sur un an. La moyenne de la Chine n'est que de 1,6 milliard de dollars.
 
images/taipei-times.png

Taïwan se place en troisième position, derrière l'Australie et le Sri Lanka, des pays d'Asie qui luttent le plus efficacement contre la corruption concernant les accès aux services publics, selon l'organisation Transparency Intenational. Son rapport a été réalisé auprès de 20 000 personnes dans 16 pays de la région. Il montre qu'au total, ce sont 900 millions de personnes qui ont du "graisser la patte" à un fonctionnaire au cours des 12 derniers mois.

 

images/the-japan-times.png
L'économie du Japon devrait croître cette année de 1,2% selon l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) grâce notamment à la faiblesse de sa monnaie, le yen, qui facilitera ses exportations. En revanche la consommation du pays ne repart pas, note l'organisation qui ne crédite plus le Japon que d'une croissance de 0,8% pour 2018. Par comparaison sa prévision pour la croissance mondiale cette année, est de 3,3%.