Restons connectés

 

L'éditorial des économies d'Asie par Arnaud Rodier, journaliste

 

Plus question de vomir dans les taxis à Séoul
 
A partir du mois de février 2015, vomir dans un taxi à Séoul sera sanctionné par une amende de 150 000 wons (122,5 euros). La proposition de l’association des chauffeurs de taxi de la capitale sud-coréenne a été acceptée tout récemment par la municipalité qui espère faire changer le comportement des habitants, habitués à boire plus que de raison le soir, après le travail. S’ils refusent de payer, l’amende sera multipliée par 5. L’an dernier, 42,5% des plaintes déposées par les taxis de Séoul concernaient des incidents de ce type, loin devant les passagers refusant de régler la course.
 

 

 

 

 

Explorer par mots-clés