Restons connectés

 

L'éditorial des économies d'Asie par Arnaud Rodier, journaliste

 

Il y a trop de zones franches en Corée du Sud

Les zones économiques spéciales sont trop nombreuses en Corée du Sud et le gouvernement doit en fermer plusieurs, estime un responsable du très sérieux Korea Development Institute. Toutes sont en effet loin d’être performantes et elles ne parviennent pas à attirer les investisseurs étrangers comme elles le devraient.
Le pays en possède huit, soit pratiquement une par province, mais elles sont occupées à 90% par des entreprises coréennes, et ne remplissent donc pas leurs fonctions, juge l’institut de développement. Et, à part la zone d’Incheon, à proximité de l’aéroport de Séoul, elles sont en général mal desservies, que ce soit par la route ou par d’autres moyens de transport.
 

 

 

 

 

Explorer par mots-clés